IEF

L’instruction en famille

Cela fait maintenant presque 2 ans que l’on pratique l’instruction en famille à la maison. J’entends déjà vos questions qui fusent: C’est quoi l’instruction machin chose? Comment on fait? C’est légal ton truc?…

L’Instruction en famille (ou IEF): KEZAKO?

En France, tout comme dans de nombreux autres pays, nous avons la possibilité de CHOISIR le type d’instruction que l’on souhaite donner à nos enfants. Cela peut être l’école publique, une école privée sous contrat avec l’Etat (donc subventionné par l’Etat), une école privée hors contrat (non subventionnée par l’Etat) ou encore, l’instruction en famille.

Plus communément appelée l’école à la maison, personnellement je n’aime pas trop ce terme car cela n’est pas représentatif de la réalité. Nous n’avons pas décidé de ramener l’école à la maison mais bien d’instruire autrement nos enfants.

L’instruction en famille est tout à fait légale et encadrée par l’inspection académique. En France, l’instruction de l’enfant est OBLIGATOIRE jusqu’à 16 ans et non l’école.

Les livres c’est la vie

Comment on se lance dans l’IEF?

C’est très simple. Du moins ça l’était mais les choses sont en train de changer à cause d’une nouvelle loi (liberticide) contre les séparatismes. Je reprends donc. C’est très simple, il suffit de déclarer par lettre recommandée avec AR que l’on a choisi l’instruction en famille pour l’année en cours. Vous devez faire cette déclaration auprès de votre mairie ainsi que l’inspection académique de votre département.

Les déclarations doivent être faites au plus tard le jour de la rentrée scolaire si vous faites les déclarations en début d’année scolaire. D’un autre côté vous avez aussi la possibilité de déclarer l’instruction en famille en cours d’année. Dans le cas où vous choisiriez donc de déscolariser votre enfant en cours d’année, ou en cas de déménagement, vous avez 8 jours pour le déclarer. (Article L131-5 du code de l’éducation). Le DASEN doit vous envoyer un accusé de réception de votre demande.

Si vous souhaitez voir à quoi ressemble les déclarations, l’association UNIE en fournit des exemples gratuits sur leur site ici.

Et c’est tout?

Non pas du tout. En France, l’instruction en famille est très encadrée par la loi. Tous les 2 ans vous avez une visite à domicile venant de la mairie. Il s’agit d’une enquête pour vérifier que l’instruction est bien donnée au sein de la famille et que les enfants ont un espace dédié à cela. Nous c’est le CCAS qui s’est déplacé à notre domicile cette année. Une assistante sociale et une éducatrice. On nous a posé des questions sur l’organisation des journées, de l’instruction, les sorties, la sociabilisation des enfants puis une petite visite dans les pièces où l’IEF est donné à la maison.

De plus, TOUS LES ANS, vous avez un contrôle de l’inspection académique qui vient vérifier le niveau de votre enfant et vérifier qu’il y a bien une progression d’une année à l’autre. Avec la situation sanitaire et les différents confinement, nous en avons jamais eu pour le moment. Et on quitte la France très prochainement, donc on aura pas cette chance de se faire contrôler. Vous recevez en général une convocation 1 mois avant la date prévue par courrier. Le déroulement du jour J est souvent le même: 1 inspecteur et une éducatrice viennent à domicile. L’un parle avec le parent qui donne l’instruction aux enfants et l’éducatrice se met à part avec l’enfant afin de voir son niveau en jouant avec lui ou en demandant d’effectuer certains exercices selon le niveau. Pour que tout cela se passe au mieux, les familles pratiquant l’IEF ont la possibilité d’envoyer un dossier pédagogique élaboré en amont tout au long de l’année d’instruction.

Si le contrôle se passe bien, on vous dit à l’année prochaine. Si ce n’est pas le cas, on peut vous demander, à partir de la 2eme année de contrôle, de réévaluer l’enfant dans un délai assez court pour voir si la progression souhaitée est effective ou si certaines choses demandées ont bien été mises en place. Et quand il y a défaut d’instruction selon eux, ils peuvent exiger de rescolariser l’enfant au plus vite.

Par quoi commencer concrètement?

Se lancer dans l’instruction en famille est un choix magnifique mais à ne pas prendre à la légère, tout doit être bien réfléchi en amont. Etes-vous sensibles à une pédagogie en particulier? Souhaitez-vous faire appel à des cours par correspondances (CPC) ou simplement suivre les programmes à votre sauce? Peut-être envisagez-vous de pratiquer l’unschooling? Ces questions sont nécessaires avant de prendre votre décision et de vous organiser au mieux.

Pour le concret et selon notre propre expérience, nous avons décidé de faire un peu de formel (suivre les programmes, à notre sauce donc pas de CPC) associé à beaucoup de unschooling. On est fan des pédagogies alternatives et des apprentissages par l’expérience, du coup le choix c’est fait naturellement au fur et à mesure.

Au début, je me voyais faire que du formel avec un planning très strict car je voulais être dans le contrôle mais cela ne fonctionnait pas du tout. Finalement, j’ai appris à lâcher prise et à faire confiance à mes enfants. On essaye avec mon mari de leur apporter tous les supports dont ils ont besoin pour apprendre tout ce qui les stimule car ils sont très demandeurs. Pour le moment il me semble qu’on a trouvé un certain équilibre dans le sens où on les voit progresser rapidement. Le fait de les laisser se diriger instinctivement vers ce à quoi ils aspirent facilite beaucoup les apprentissages.

Le jeu est primordial dans l’apprentissage

Les enfants sont des géants, ils sont doués et instinctifs. J’apprends quotidiennement à leur côté et ils m’apportent autant, si ce n’est plus, que je ne le fais.

Et chez vous, ça se passe comment? Les enfants vont à l’école, co-schooling ou IEF? J’ai hâte de vous lire en commentaires! A très vite!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre itinéraire

17 mai 2021

NOUS FAIRE UN DON